En tant que maman d'un enfant à l'école et diététicienne, je suis toujours choquée de voir les menus des restaurants scolaires où il est fréquent de voir saucisson en entrée, viande en plat principal, fromage et pourquoi pas yaourt... Ca n'a pas l'air de choquer grand monde, surtout pour peu qu'il y ait un légume avec la viande, mais l'apport en protéines d'origine animale est conséquent.

A l'heure où on prône de réduire notre consommation de viande, visiblement je ne suis finalement pas la seule à trouver ça un peu surprenant, une petite étude de Greenpeace révèle en effet que la quantité de protéines animales dans les cantines est en moyenne suppérieure de plus de 300% par rapport aux recommandations (un repas à la cantine c'est 416% des apports journaliers d'un enfant de 3 ans !!!) ... étrange. Lobbying ? Vieilles habitudes ancrées à tous les niveaux ? Un peu de tout ça ?

Quand de mon côté je creuse le sujet on me répond des banalités issues d'un autre âge du genre "ça permet de s'assurer que les enfants ont au moins un bon repas par jour"... mais bien sûr !!! En 2018 en France la sous-nutrition n'est plus un problème, on verse plutôt de l'autre côté du spectre, mais visiblement certains semblent un peu coincés en 1945 dans une France d'après-guerre où trouver un bout de viande à se partager en famille le week-end relevait déjà du luxe...

Source : 4 saisons du jardin bio, avril 2018