Comment contrer les défauts des légumes pour les faire aimer aux enfants ?

Comme je vous le disais dans un post précédent : sachez reconnaître les bons côté et les moins bons côtés des légumes afin de gommer les « mauvais » côtés et sublimer les bons.

Quels sont les aliments qui sont rejetés presque systématiquement par les enfants ? Et, pourquoi ? En vrac : épinard, céleri branche, salsifis, poireau, chou-fleur, choux de Bruxelles, navet, pâtisson, endive … Les raisons principales : l’absence de goût, la texture désagréable (fil plein la bouche), l’amertume.

Comment les faire mieux aimer ? Contrer leurs défauts.

L’Amertume : le sucre cache bien ce goût qui est souvent intolérable chez les papilles neuves de nos chers têtes blondes. Un seul moyen : jouer avec le sucré/salé. Poêler des endives ou des navets OK, mais ensuite déglacer au vinaigre balsamique et ajouter du sucre ou du miel. Encore plus loin, dans l’endive c’est le trognon qui est le plus amer. Prenez alors l’habitude de le retirer systématiquement. Pour les navets, seuls les navets de fin de saison et plus tout jeunes ont un goût marqué dans l’amer. Consommez-en en début de saison (plutôt automne-hiver), les plus jeunes de préférence et vous aurez moins de travail de camouflage.

L’Absence de goût : ce qui donne du goût, c’est le gras car il plaque les saveurs sur nos papilles. La salive étant constituée majoritairement d’eau et si on se souvient de ses cours de chimie du lycée (je sais c’est un peu loin), on sait que l’eau et le gras ne se mélangent pas sans un adjuvant spécial. Partant de ce principe, un aliment constitué d’eau restera moins longtemps en bouche qu’un autre qui contiendra du gras. Concrètement, des haricots verts vapeur auront moins de saveurs que les mêmes qui sont ensuite poêlés dans une noix de beurre. Ce n’est pas anti-diététique, c’est juste de la chimie. Du coup, pour contrer le manque de goût usez de beurre, de crème, d’huiles, de noix, noisettes, … en plus des épices et herbes aromatiques.

La Texture désagréable : un seul moyen, modifier la texture. Plus clairement, mixez, moulinez … et passez le tout au chinois, au tamis, à la passoire … Si cela est compliqué, pensez miniature. Un poireau à la vinaigrette ou coupé en gros tronçons dans un pot-au-feu, va être moins bien accueilli qu’un poireau émincé finement et cuisiné dans du beurre (fondue de poireau, tarte aux poireaux). Pensez également : jeune. Les fibres des légumes deviennent plus dures chez les vieux légumes. Au contraire, les légumes jeunes (souvenez vous des premières carottes, premiers petits pois …) ont des fibres plus douces, plus molles. Leur texture sera donc moins repoussante ou du moins moins présente.

Et vous, quelles sont vos astuces pour faire aimer les aliments qui ont une mauvaise presse ? 

Comment contrer les défauts des légumes pour les faire aimer aux enfants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut