Recette improbable de confinement : purée carbonara ! (vegan ou non)

En cette période J’ai remarqué que nombre de mes patientes et patients avaient des difficultés à sortir des sentiers battus, « et qu’est-ce qu’on va faire à manger ce soir une fois qu’on a épuisé les 10 recettes classiques rapides à faire ? ».

Ma suggestion est assez simple : expérimenter, tester, essayer. Si on part de bons produits frais (ou surgelés bruts) et sains, il est rare qu’on se plante totalement. Au pire il faut réajuster sévèrement un assaisonnement ou accepter de manger quelque chose simplement nourrissant (mais améliorable pour la prochaine fois). Mais en pratique et avec l’expérience cela devient de plus en plus rare de vraiment faire quelque chose de mauvais.

Aujourd’hui dans mon frigo et mes placards : de la patate douce, des champignons, des oignons, du tofu fumé, de la crème de soja.

Mon fils n’est pas fan de la texture des morceaux de patate douce, donc je pars sur une purée, en mélangeant cette patate douce avec des pommes de terre traditionnelles. On fait tout cuire ensemble en gros morceaux dans de l’eau bouillante salée une vingtaine de minutes, on égoutte et on écrase le tout au presse purée ou à la fourchette en fonction de ce dont on dispose. Ajouter de la margarine et de l’huile de colza (ou de l’huile d’olive / du beurre) selon votre goût, mais c’est bien le colza, c’est plein d’oméga 3.

En parallèle, pendant que les « patates » cuisent, on fait revenir 4 gros oignons en dés dans une sauteuse avec de l’huile, on émince les champignons, on émiette le tofu à la fourchette, on mélange le tout dans la sauteur. On ajoute de la crème de soja (40cl soit 2 briquettes), on laisse mijoter quelques minutes en remuant, on assaisonne avec du sel, du poivre ou du piment d’Espelette et de la muscade. C’est prêt.

Comme d’habitude, si vous préférez ajouter des œufs, des lardons à la place du tofu, de la crème liquide de vache, faites comme vous le sentez, mais peut-être que cette période d’intense remise en question de nos modes de vie est aussi l’occasion de découvrir quelques protéines végétales que vous ne connaissez pas ou pas bien 🙂 J’ai mis « carbonara » dans le titre, ça devrait plutôt être « inspiration carbonara », mais vous avez compris l’idée, une belle sauce blanche, goûtue et délicate.

Au moment de servir, on met la purée d’abord et on recouvre d’une bonne dose de « sauce » et voilà un plat plutôt complet et rassasiant.

Vous n’aurez pas une jolie photo dans un beau décor, une assiette magnifiquement dressée avec la petite herbe délicatement posée dessus, ici c’est de la cuisine du quotidien, il faut que ça aille vite, que ça soit efficace. D’ailleurs pour être totalement honnête, les champignons n’étaient pas cuits mais plutôt presque crus mais chauds… et contre toute attente c’était vraiment excellent car cela a permis d’apporter un peu de croquant à un plat qui aurait probablement été d’une texture un peu trop molle et uniforme. Bref en essayant, en improvisant, j’ai fait meilleur que ce que j’aurai probablement cuisiné en suivant une recette à la lettre. C’est d’ailleurs aussi pour ça que sur ce site – hormis pour la pâtisserie – je ne vous donne que très rarement des quantités, des dosages. La règle c’est : on essaie et on apprend de ce que ça a donné.

Bonnes improvisations confinées !

Recette improbable de confinement : purée carbonara ! (vegan ou non)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut