Vacances à vélo – première étape

Chose promise chose due, me voilà donc en direct de Decize, ville de la Nièvre, a quelque chose comme 200 km au nord ouest de Lyon après… 400 km de tandem…

Jusqu’à présent c’est le pied, et il n’y a pas de raison que ça ne continue pas. Il y a pas mal de petites astuces qu’il a été intelligent de prévoir à l’avance : par exemple la sortie de Paris avec des plans très précis et avoir récupéré des cartes adaptées à chaque zone (en île de France il vaut mieux avoir une très bonne précision pour bien prendre la petite route blanche plutôt que de se retrouver sur la nationale surchargée et dangereuse).

Côté forme tout va bien. Le trajet comporte des difficultés auxquelles mes mollets ne sont pas très adaptés (j’aime bien quand c’est plat) et il y a eu quelques passages difficiles avant Auxerre, mais il suffit d’y aller calmement et de ne jamais oublier que c’est le chemin qui est important, pas la destination. Marseille n’est finalement qu’un prétexte pour avoir une direction et une motivation (voir la mer / arriver avant le 24 août) mais c’est chaque moment de la journée qu’il convient d’apprécier. Les hauteurs donnent souvent un point de vue dégagé sur les alentours et ce sont généralement des vues à couper le souffle. Ca se mérite mais c’est vraiment très agréable.

Ce midi à déjeuner, ça sera les fonds de sacoches : des pâtes avec une sauce déshydratée normalement prévue pour de la viande, mais c’est la joie des vacances et des expérimentations culinaires (il faudra que je vous en reparle). Le garde manger est presque vide, mais normalement à Mâcon ça ne devrait pas être trop compliqué de trouver un supermarché pour ravitailler en masse avec des produits adaptés (ce n’est pas toujours évident dans les petits bleds traversés ces derniers jours).

Côté météo, RAS, qu’il fasse beau ou gris c’est assez simple de s’adapter. Quand il fait très chaud il suffit de décaler un peu la journée : lever très tôt, grosse pause le midi et reprise (ou non) en fin d’après-midi. Par ailleurs en pratique c’est assez agréable de rouler même s’il fait chaud car ça fait de l’air. Si le temps est moins chaud (et tant qu’il ne pleut pas trop) il est possible de rouler toute la journée à n’importe quel moment, bref rien de très contraignant !

Voilà, j’espère que ça vous donne envie d’ajouter ce genre de vacances à la liste de vos idées pour la prochaine fois. Pour ceux qui me connaissent (mes patients) vous avez pu constater que du haut de mon mètre cinquante trois, je ne suis pas une force de la nature ni une brute de muscles 🙂 et pourtant je peux vous rassurer et vous assurer qu’avancer chaque jour de plusieurs dizaines de kilomètres n’est pas un problème, et ce même plusieurs jours d’affilée ! En réalité c’est même plutôt difficile de rester plusieurs jours au même endroit tant l’envie de continuer la progression est forte.

Et n’allez pas me dire que c’est une histoire d’âge et qu’en vieillissant ça devient impossible ! Mes parents ont fait le canal de Nantes à Brest à vélo il y a quelques années (et ce n’est pas aussi plat que le mot canal laisserait penser) à 50 ans. Bien souvent ils ont fait des étapes plus longues que ce que je je fais avec pourtant un paquet d’années de moins.

Allez la tente ne va pas se plier toute seule, j’y retourne pour une nouvelle journée au grand air sous un soleil tellement radieux que j’en fais une allergie !

Vacances à vélo – première étape

2 commentaires sur “Vacances à vélo – première étape

  1. J’avoue que pour l’instant j’ai du mal à imaginer ce genre de vacances pour moi qui suis plutôt une fénéante pure souche, mais en vous lisant ça a l’air plus sympa que ce qu’on peut s’imaginer de l’extérieur.
    J’ai fait lire ce billet à mon copain et lui ça le tente assez… peut-être l’année prochaine, allez savoir.

    Sinon il me demande « c’est quoi votre astuce pour écrire des billets de blog en vacances ? cyber café ? iphone ? » (ah les hommes dès qu’il y a des trucs électroniques ils frétillent)

    Pichrelle

  2. Heureuse de voir que ça peut vous donner envie.

    Pour le blog en direct, c’est un téléphone nokia avec un vrai clavier azerty (e71) et un petit abonnement permettant l’accès à internet. Ca marche super bien et c’est très pratique pour trouver des campings et autres services via google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut