Végétarien / végétalien : Quelle différence ?

En discutant avec des amis, je me suis rendu compte que bon nombre de personnes ne faisaient pas la différence entre un régime végétarien et un régime végétalien. Alors coupons court aux idées reçues ! 

Une personne qui suit un régime végétarien est une personne qui a supprimé de son alimentation la viande rouge et la volaille, quelques fois le poisson et/ou les œufs et/ou les crustacés. Cette suppression est liée à différentes causes : dégoût, allergie, éthique écologique (élever des animaux coûte cher et l’impact écologique sur l’environnement est assez mauvais), idéologie de « manger sain » …Ces personnes consomment donc des laitages, des céréales et légumes secs, des fruits  et légumes, des matières grasses végétales (huile, margarine, noix, noisettes …) et animales (beurre/crème). Le seul risque de carence réside dans l’apport insuffisant en vitamine B12 et en protéines complètes (= aliment qui contient tous les acides aminés essentiels).

En revanche une personne suivant un régime végétalien ne consomme que des aliments d’origine végétale.  Elle supprime donc de son alimentation : les viandes et volailles, les poissons et crustacés, les œufs, les laitages, le beurre et la crème. Elle ne consomme que des céréales, des matières grasses végétale, des fruits et légumes. En faisant attention le risque de carence en protéines complètes est évité. En revanche, une carence en vitamines (A, D, B12, …) et minéraux (fer, phosphore, calcium, … ) est inévitable.

Du coup, je trouve qu’un régime végétarien quelque soit les raisons de son application est bien moins dangereux pour la santé mais surtout bien moins désocialisant. Néanmoins, si une personne souhaite absolument suivre un régime végétalien, il est impératif, à mon sens, qu’elle soit suivie médicalement (pour vérifier avec une prise de sang si des carences apparaissent) et qu’elle prenne des compléments alimentaires quotidiennement car l’alimentation ne pourra pas apporter tout ce dont l’organisme a besoin pour son fonctionnement de base.

Si des personnes de votre entourage choisissent de suivre l’un ou l’autre de ces régimes, pas de panique … Mais des règles alimentaires devront être suivies aussi scrupuleusement qu’un traitement médicamenteux afin de rester en bonne santé.

Végétarien / végétalien : Quelle différence ?

7 commentaires sur “Végétarien / végétalien : Quelle différence ?

  1. Bonjour,

    Etant moi même végétalienne depuis quelques moi après 2 ans et demi d’ovo-végétarisme, je voudrais apporter quelques précision à votre article.

    Un végétarien ne consomme aucune chaire animale, que celle-ci provienne d’un crustacé ou d’un poisson. Une personne consommant encore ces produits n’est en aucun cas végétarienne! Malheureusement ce « mythe » a la vie dure et fait que de nombreux végétariens se voient régulièrement proposer des produits de la mer alors qu’ils n’en consomment pas.
    Le mythe de la protéine complète a depuis longtemps été contourné grâce à l’association céréales complètes/légumineuses au court de la journée ou du même repas. Pas de risque de carences à ce niveau là. Les carences en protéines sont d’ailleurs très rares en Occident où nous avons tendance à avoir une alimentation beaucou trop protéinée de toute façon. Il en est de même pour la vitamine B12 présente dans tous les produits animaux. Un végétarien n’en manquera donc pas.

    Je voudrais également indiquer que vous avez oublié de signaler une raison importante quant à l’alimentation végétarienne ou végétalienne: l’éthique envers les animaux, la compassion, le fait de savoir que manger de la viande n’est aucun cas utile et ne justifie pas les souffrances infligées.
    Les végétaliens ne mangent pas de miel non plus.

    Enfin, en ce qui concerne ces deux types d’alimentation, la position de l’Association Américaine de Diététique indique que bien menées elles sont dans danger pour la santé. Se pose l’origine de la vitamine B12pour les végétaliens, débat qui est soumis à controverse. De plus la supplémentation est toujours possible.
    J’insiste enfin sur le fait que si les gens suivant ces modes d’alimentation peuvent avoir des valeurs basses quant à certains nutriments, ces valeurs restent dans les normes.

    Je me permets enfin de vous indiquer deux sites:

    celui de l’APSARES, association de professionnels de la santé (médecins, infirmiers et diététiciens): http://www.alimentation-responsable

    et celui d’une vos collègue: http://www.severine-dieteticienne.f

    Ces personnes pourront vous assurer qu’une alimentation végétarienne ou végétalienne n’a pas à conduire à la panique, ni de notre entourage, ni du personnel soignant.

  2. En tant que végétarienne (ovo-lacto, encore que…), je ne peux qu’être d’accord avec Jezebel.

    J’ai souvent le cas où, annonçant que je suis végétarienne, on me dise « pas grave, il y a du poisson », et quand je dis que je ne mange pas de poisson parce que jusqu’à preuve du contraire, le poisson est un animal, là j’ai droit à « ah? tu es végétalienne alors ».

    Je suis aussi complètement d’accord concernant les protéines. On parle souvent de carences en protéines, mais si on est un minimum informé, il n’y a pas de raisons. D’autant plus qu’on en consomme trop. Donc, céréales, légumineuses, graines, oléagineux, je prends!

    Merci de nous donner l’opportunité de détruire certaines idées reçues, et pour votre blog en général, qui déborde de bon sens 🙂

  3. Merci beaucoup pour vos commentaires qui étayent et complètent mon article, d’autant plus que vous parlez en connaissance de cause. Encore merci.

    Cordialement

    Hélène

  4. Bonsoir, je veux moi aussi apporter quelques informations supplémentaires. De toutes petites, mais nécessaires tout de même concernant les carences que vous dites inévitables dans le régime végétalien « En revanche, une carence en vitamines (A, D, B12, …) et minéraux (fer, phosphore, calcium, … ) est inévitable. »
    Je voulais juste rappeler que certains légumes contiennent ces minéraux et qu’une simple recherches sur des sites de cuisine vegan apportent des solutions. Les carences ne sont absolument pas une fatalité, et peuvent être évitée en adoptant un régime équilibré.
    Je suis végétarienne depuis un peu plus de 6 ans et végétalienne depuis 2, je n’ai jamais eu de carences, en fait mes analyses sont bien meilleures qu’avant parce que je fais plus attention.
    Voilà ! 🙂
    Quant à votre définition du végétarisme Amaryllis a tout dit.
    Joyeuse soirée !

  5. Et j’avais entendu dire qu’il y avait un nouveau terme: les « flexitariens » pour les personnes qui consomment des produits d’origine animale tout en considérant qu’il est préférable de réduire un peu (pas de protéines obligatoirement à chaque repas, plutôt peu mais « bonnes » que régulièrement mais de moins bonne qualité…).
    Bref des raisons santé et environnement on va dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut