L’aspartame dangereux pour la santé ?

Ah l’aspartame, roi au royaume de la minceur. 0%, allégé en sucre, light… on le trouve partout depuis des années dans la majorité des produits allégés. Mais depuis plusieurs années on commence à trouver des résultats d’enquêtes qui contiennent en vrac les mots « cancer, alzheimer, sclérose en plaque, poison, drogue… »

Un article éloquent sur ce thème : L’amère vérité sur l’aspartame ! Quelques extraits en vrac : « L’aspartame est, de loin, la substance la plus dangereuse sur le marché à être ajoutée aux aliments », « le Dr. Roberts apporte des preuves selon lesquelles l’aspartame peut causer une forme particulièrement dangereuse de cancer : le lymphome primaire du cerveau. » … Très alarmiste !

Et puis on trouve les démentis, par exemple Santé Canada qui refute tout lien entre l’aspartame et un possible cancer.

Bref, comme pour pas mal d’autres produits (que ce soit l’aluminium de vos casseroles ou les OGM par exemple) l’aspartame est une substance qui fait l’objet de nombreuses controverses et qui ne doit donc par conséquent pas être pris à la légère.

Il y néanmoins quelques précisions à apporter dans le cas de l’aspartame :

– Il existe une maladie (rare) appelée phénylcétonurie dont le traitement s’effectue par la limitation d’apport en phénylalanine, composant de l’aspartame. Pour les personnes atteintes, il va sans dire que l’aspartame est à proscrire.
– Un autre des composants de l’aspartame (produit par sa digestion en réalité) est le méthanol, cet alcool est toxique à haute dose et peut être à l’origine de cancers. Néanmoins les doses nécessaires pour constater des effets sont très importantes et éloignées de la consommation possible d’un être humain.
– La dose d’aspartame maximum par jour retenue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Agence Française de Sécurité SAnitaire (AFSSA) est de 40 mg/kg/j … les consommateurs ingèrent en moyenne 1 à 5 mg/kg/j … il y a de la marge.
– On trouve certains composés chimiques (ou dérivés suites à l’ingestion) de l’aspartame dans des doses supérieures dans d’autres aliments.

Bref, à partir de ça, chacun est libre de se forger sa propre opinion qui peut aller du « ces démentis ne sont qu’un complot du lobby de l’aspartame » à « c’est probablement bien moins toxique que les pesticides qu’on trouve tous les jours dans nos fruits et légumes ». Malgré tout le principe de précaution reste à mon avis la plus sage des décisions :
– si vous êtes enceinte on évite autant que possible l’aspartame pour éviter l’intoxication de l’enfant à naître.
– il est tout à fait possible d’avoir une alimentation équilibrée sans passer par des produits allégés en sucre (contenant de l’aspartam)
– à faible dose (pour sucrer votre thé du matin ou un yaourt par jour) les risques sont négligeables.

Depuis peu on trouve sur le marché un nouvel édulcorant : le sucralose (commercialisé sous la marque Splenda). Le goût et les propriétés du sucre mais sans son absorption par l’organisme, donc sans les calories. Ce n’est pas un produit récent (découvert en 1976) mais comme tout nouveau composé alimentaire, il aura fallu beaucoup de temps pour qu’il passe les tests d’innocuité avec succès. Et là encore, malgré plus d’une centaine d’études toutes favorables que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, il y a une nouvelle fois des controverses : le sucralose (qui contient du chlore) n’est pas censé être absorbé par l’organisme et pourtant il peut l’être en partie… et c’est donc… reparti pour un tour…

L’aspartame dangereux pour la santé ?

7 commentaires sur “L’aspartame dangereux pour la santé ?

  1. Bonjour,

    Une autre alternative au sucre : le fructose. Ca a le même goût, la même texture et selon les indications, il fait grimper moins vite le taux de glycémie.

    Qu’en pensez-vous ?

  2. J’aimerais connaitre l’équivalent de 1/4 tasse de splenda en fructose. C’est bien certain que je n’utilise pas le splenda, j’aime mieux utiliser le fructose.
    Merci de votre réponse
    R.B.

  3. Le fructose est totalement différent dans le sens où il s’agit d’un « vrai » sucre, qui est donc assimilé par l’organisme et apporte donc les calories qui vont avec.

    Par contre en effet double avantage :
    – ce n’est pas un produit issu de l’industrie chimique aux propriétés peu connues sur le long terme contrairement par exemple à l’aspartame
    – il a un index glycémique plus faible que le glucose et fait donc comme vous l’indiquez grimper moins vite la glycémrie

  4. Bonjour,

    J’aimerais connaitre qu’elles sont les derniéres études sérieuses sur la sucralose et non faites un conccurent qui vend un produit au gout sucré désireux de lui prendre sa clientéle

  5. Il faut vraiment lire toute l’histoire de la mise sur le marché de l’aspartame pour comprendre qu’il s’agit plus d’argent par milliards de dollars que de santé. Ensuite il faut connaître toutes les études faites sur ce produit et qui a financé ces études. Alors seulement on comprendra que ce produit est un POISON total, insidieux, générateur de maladies sourdes et irréversibles. Nous n’avons pas besoin de ce produit, entre autre. Seuls les fabricants se gavent avec dans plus de 10000 produits alimentaires et médicaux. Où est l’erreur. Cordialement . Jean de LODZ. Naturopathe et très curieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut