Le relooking pour travailler l’image de soi

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de Natalia Czerw. Je vous entends penser : Qui est donc cette personne ? Il s’agit d’une amie et collègue qui est conseillère en image (=une sorte de relookeuse). Alors pourquoi je veux vous parler d’elle ? Quel est le rapport avec la diététique ? 

En fait c’est simple. Nous sommes complémentaires dans le parcours vers le  « mieux-être » et nous travaillons de la même manière. De mon côté, j’accompagne mes patients vers une écoute de leurs besoins nutritionnels et une gestion de leurs besoins émotionnels de manière à ce qu’ils trouvent leur équilibre (alimentaire, pondéral …) sans les obliger à manger ou leur interdire d’aliments. De son côté, elle accompagne ses clients à comprendre leur morphologie, leur gamme de couleur, leur style … sans jamais rien leur imposer. Le but est qu’ils sentent si un style, un vêtement … leur convient ou pas. Son rôle à elle est de leur éviter les « fautes de goûts » et de les accompagner dans ce cheminement.

De plus, après une perte de poids ou une prise de poids importante, il est difficile de reconnaître son corps. Le travail de l’image de soi permet, entre autre, de participer à la réappropriation de son corps. 

Par exemple, une femme enceinte voit son corps évoluer, s’arrondir pendant 9 mois. Ces changements sont tolérés car ils ont une signification et ça n’est pas figé dans le temps, on sait que ça n’est que pour une durée bien déterminée (=maximum 9 mois). Par contre, après l’accouchement, le corps n’est plus le même. D’abord, il est relâché, plus ou moins traumatisé (césarienne, épisiotomie …). Ensuite, il peut ne plus « être comme avant ». Le bassin est peut-être plus large, la texture de la peau n’est plus la même, les seins ne « tombent » comme avant, les zones de réserves (dont la cellulite) se sont développées ou accentuées … Bref, avec les premiers mois de vie d’un enfant, l’écoute de soi est plus compliquée, le rythme de vie n’est plus le même … autant de changements qui font qu’on peut ne plus se reconnaître. Le désir d’être « comme avant » ou alors la peur de ce qu’on voit dans la glace peuvent émerger. Dans ce cas, il est donc normal, voir vital, d’être accompagnée à la fois sur le plan nutritionnel et diététique de manière à l’aider à retrouver son poids de forme mais également sur le plan de l’image afin de restaurer une estime de soi, une confiance en soi et un mieux-être général.

Ceci n’est qu’un exemple mais ce travail d’équipe est également complémentaire pour des personnes étant en cours et après un amaigrissement, en rejet/ignorance de leur corps, ayant des troubles du comportement alimentaire, avec une confiance et une estime de soi détériorées, …

Le relooking pour travailler l’image de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut