Un siphon font font… une mousse de betteraves rouges… ou… de nutella !

Il y a quelques jours j’ai eu l’occasion de tester un siphon à cartouche d’air comprimé. C’est un bel objet, mais aussi un outil fort pratique pour monter en mousse tout ce qui nous passe sous la main.

Le premier essai a donc été une mousse espumas (c’est plus chic) de betteraves rouges, met totalement atypique mais absolument délicieux.
L’idée est simple : mixer finement de la betterave rouge avec un peu de crème fraîche liquide, du sel et du poivre.
Quand le mélange est homogène le mettre dans le siphon (un siphon c’est ça) et laisser le tout bien au frais pendant quelques heures.

Au moment de servir, on met une cartouche de gaz comprimé sur le siphon, et la magie opère, la mousse sort comme dans une bombe de crème chantilly.

Outre le côté très rigolo, ça permet de faire des préparation très surprenantes. Une « mousse » en entrée est quelque chose d’assez rare dans notre alimentation traditionnelle. En plus les préparation sont ultra simples et le résultat très esthétique. Servie dans une petite verrine, votre espumas va en mettre plein la vue !

Mais le siphon n’est pas réservé aux entrées salées… on à très vite fait de revenir à des recettes régressives à base de nutella ou de carambar fondus !!!


D’un point de vue diététique, ce qui est surtout intéressant c’est le côté très visuel et très agréable d’une telle préparation: le plaisir de l’œil à bien plus d’importance qu’on ne le croit ! De plus comme on les sert généralement dans des petites quantités, et que la préparation contient beaucoup d’air, l’apport calorique reste tout à fait modéré.

Un siphon font font… une mousse de betteraves rouges… ou… de nutella !

2 commentaires sur “Un siphon font font… une mousse de betteraves rouges… ou… de nutella !

  1. bonjour,
    je viens de testé l’espuma de betterave, j’y ai rajouté une pointe de moutarde, ma fois c’est assez intéressant.
    On verra ce qu’en disent mes invités : je travail la betterave cuite mixée sous 3 recettes, je ne sais pas qui l’emportera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut