La fin du téflon ? Quelle poêle et casserole choisir ? pierre, céramique, acier, inox… ? 1/2

L’autre jour en consultation avec une patiente, nous en venons à parler… poêles de cuisson. Et oui une diététicienne ne discute pas que de haricots verts et de kilo calories ! Suite à l’achat d’une plaque à induction, cette patiente devait racheter quelques poêles et des casseroles et était un peu perdue face à l’amplitude du choix et des écarts de prix.

Vous connaissez ma passion des choix intelligents et durables (une des raisons pour laquelle je n’aime pas beaucoup le régime Dukan d’ailleurs 😉 et j’avais donc envie aujourd’hui de vous donner mon avis sur les différentes possibilités.

Tout d’abord un constat simple : toutes les poêles et casseroles ayant un revêtement sont condamnées à une durée de vie courte. De l’ordre de 3 ans environ. Ça dépend bien sûr énormément de votre manière de cuisiner et de la délicatesse avec laquelle vous les utilisez (ustensiles en métal par exemple) et les lavez. mais c’est un ordre d’idée.

Un revêtement c’est quoi ?

tefal-abime.jpg

Globalement une poêle ou une casserole c’est avant tout un mélange de métaux pour lui donner sa forme, sa résistance et sa conductivité à la chaleur. Ensuite le fabricant choisit de revêtir l’intérieur d’une substance qui réduit l’adhérence des aliments au métal : c’est donc ça le revêtement. En pratique ce revêtement est très souvent très fin (quelques dixièmes de millimètres) et surtout très fragile.
En même temps, le fabricant ça l’arrange bien, puisque dans quelques années vous devrez lui racheter une nouvelle poêle : très bon pour le business.

Alors j’ai testé directement ou indirectement (par le biais de membres de ma famille ou d’amis proches) à peu près tout type de revêtement et le constat est toujours le même : c’est très fragile, quelle que soit la matière.

Téflon : il y a des écarts selon les marques (la marque la plus connue n’est pas la plus fiable) et ça finit toujours par se barrer. L’avantage c’est le prix… mais au détriment de l’aspect santé : les risques du téflon sur la santé (cancers) commencent à être très largement avérés.

Céramique : le nouveau chouchou des supermarchés, et pour l’avoir utilisé c’est d’une fragilité incroyable ! Même mes parents, pourtant ultra précautionneux sont très déçus. Pas étonnant que les supermarchés adorent : vous devrez en racheter une neuve encore plus rapidement.

Pierre : revêtement très axé marketing « bobo/écolo », avec ce petit côté « retour au naturel », voir même « homme préhistorique » qui fait cuire sa viande sur des pierres plates. En pratique c’est la même chose que les autres revêtements : c’est moins « glissant » que le téflon et ça vieillit mal.

Bref vous l’aurez compris, je ne suis fan d’aucune des 3 solutions les plus largement médiatisées… mes préférences vont à l’acier et à l’inox… je vous en parle en détails la semaine prochaine !

manche-poele-acier-de-buyer-mineral-b.jpg

Teasing…

La fin du téflon ? Quelle poêle et casserole choisir ? pierre, céramique, acier, inox… ? 1/2

2 commentaires sur “La fin du téflon ? Quelle poêle et casserole choisir ? pierre, céramique, acier, inox… ? 1/2

  1. J’ai supprimé le teflon/téfal il y a quelques années.
    On m’a offert du céramique.. pas convaincu: inclusion dans le revêtement (donc transfert) pas si antistick que ça.
    J’ai suivi l’aventure Granistyl de près… jusqu’à ce que les problèmes émerge – au-revoir la pierre.
    La « fonte » d’aluminium n’a aucun inérêt, sauf son faible prix. Problèmes possible par diffusion d’Al en milieu acide. L’aluminium forgé anodisé est envisageable. Mais la couche anodisée est fragile malgré tout.

    Je reste donc avec
    verre: plats pour four (attention à la qualité*)
    inox : casseroles,poëles, cuit-vapeur, cocotte…
    fonte: poëles, plats de cuisson
    fer (tole d’acier à faible taux de carbone): poële (très minoritaire)
    terre cuite émaillée (attention à la qualité*) ou non: four, bols (en cours d’élimination des émaillés)
    silicone: four (essentiellement), atention à la qualité et procédé de formage
    terre cuite émaillée, céramique et grès: bol, assiettes – sans travail à haute température (>100°C)
    bambou brut: plats divers et panier vapeur
    bois laqué: plats divers – sans travail à haute température
    …Et une bassine en cuivre non étamée bien utilisée pour les confitures et gelées.
    *: possibles transferts de métaux lourds

    Côtés ustensiles: inox et bois essentiellement, silicone pour une maryse, acier pour les couteaux

  2. Merci Lee pour ce retour, je veux bien que tu détailles « les problèmes » du granit. J’avais prévu un court paragraphe dessus jeudi prochain, mais j’ai assez peu d’expérience et de retour sur le « granit massif », je veux bien que tu racontes en quoi c’est bien/pas bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut