J’ai faim !

J’ai encore envie de vous parler  d’un film, une comédie française qui s’appelle « J’ai faim ! », sortie en 2001. Le synopsis ne paye pas de mine :

Le même jour, hériter de son oncle, se bloquer le dos pendant des ébats amoureux un peu mouvementés, et enfin se faire plaquer au petit matin par son compagnon pour une collaboratrice canon, ça bouleverse une vie. Mais Lily, bien épaulée par ses deux copines et sa concierge, encaisse les coups et contre-attaque sur tous les fronts avec un seul objectif : récupérer son « Toto ».
Cette bande de jeunes femmes ne lésineront pas sur les moyens : relookage total, régime diététique d’enfer, idées tordues et guerre des nerfs pour éliminer la rivale. Mais au bout du compte, la vie réserve quelquefois des surprises…

Mais ce film brosse un portrait hilarant de ce que sont les régimes et ce qu’ils nous amènent à faire. Par exemple ne manger QUE des concombres pendant une semaine puis QUE des yaourts ou bien QUE de la soupe … ou encore se faire faire des injections de … ou prendre des pilules de …

En regardant ce film on se dit, oulà Lily (l’héroïne) se fait vraiment du mal, elle va trop loin. On se rassure en pensant qu’on ne fait rien d’aussi « extrême ».  

Détrompez-vous ! Lorsque vous vous interdisez de manger du dessert et que les profiteroles au chocolat de la carte vous font tant envie, vous vous frustrez de la même manière que Lily. La différence : vous avez le choix entre une salade de fruit ou un fromage blanc nature. Si vous n’avez pas envie ni de laitage ni de fruit mais que vous vous obligez à les manger parce que c’est sain ou bien pour perdre du poids : vous faites exactement comme Lily. Visuellement moins gênant peut-être, mais plus sournois aussi 

La morale du film est aussi très intéressante : l’héroïne perd son compagnon qui la voulait plus maigre mais découvre quelqu’un qui l’aime pour ce qu’elle est et qui elle est. A votre avis qu’est ce qui est préférable ou plutôt que préféreriez vous ?

Je pense juste qu’on n’est pas programmée pour être toute de taille mannequin, ni mince. Certaines le sont naturellement et d’autre pas. Ça n’est pas juste … mais en génétique il n’y a pas de justice.

Devons-nous nous faire autant souffrir pour atteindre quelques jours notre poids idéal puisque le résultat ne peut être qu’artificiel ou éphémère ? Est-ce que le poids résout tous les problèmes ? Je ne pense pas. Lorsqu’on cherche à perdre du poids pour récupérer l’amour ou bien être plus heureux … on se trompe généralement de méthode car on ne mesure pas notre bonheur au nombre de kilos perdu. Je pense qu’on peut atteindre le bonheur si on œuvre pour soi et avec soi et non dans une lutte contre soi.

Allez, n’oubliez pas « quand on a faim, on boit un petit bol d’eau chaude et puis ça passe » (réplique récurrente du film)… et après on s’étonne de trouver des gens avec des troubles alimentaires…

J’ai faim !

2 commentaires sur “J’ai faim !

  1. Oui, vraiment, il faudrait, j’en suis de plus en plus persuadée, ne pas utiliser la nourriture pour se consoler, se venger de nos malheurs. Pour y parvenir, il faut avoir mis en place d’autres stratégies de réconfort et de bien-être. Et y trouver les satisfactions recherchées ! C’est ce déplacement de l’utilisation de la nourriture à qui on doit nos dérives pondérales, il me semble.
    Etre très vigilant avec les enfants : c’est si facile de punir et récompenser avec de la nourriture. Comment en est-on arrivé là ?….

  2. Je me souviens bien de ce film, en particulier du nutritionniste totalement surréaliste et cliché mais tellement vrai dans l’image qu’on peut s’en faire quand on consomme trop de magazines féminins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut