Le foie gras : je ne peux pas ! Mais non, mais non il ne faut pas vous en priver !

Aliment de fête et de plaisir par excellence, le foie gras est souvent synonyme d’interdiction du point de vue des personnes qui souhaitent perdre du poids. Cette vision aussi négative n’a pas lieu d’être.

Bien sûr, le foie gras, comme son nom l’indique, est un aliment riche en lipides (45%) MAIS ses graisses sont majoritairement des acides gras insaturés, dont un assez connu : l’acide linolénique communémment appelé « oméga 6 ». Ces acides gras sont très intéressant pour la santé car ils permettent d’abaisser le « mauvais » cholestérol et participent au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire (avec son homologue : l’oméga 3).

Le foie gras est une très bonne source de fer (6mg/100g), comme tous les abats. Il contribue donc à prévenir d’éventuelles carences, observées assez souvent chez les femmes. Il participe à la lutte contre la fatigue chronique de l’hiver, contre les anémies qui ont souvent pour origine un déficit en fer et +/- en protéines.

Etant donné son poids énergétique (467kcal/100g), la modération quantitative est recomandée ; surtout s’il est suivi par d’autres mets de saison. En revanche, se l’interdire n’est pas une bonne chose.

Plutôt que de le consommer avec uniquement des toasts, préférez-le présenté avec une touche de chutney aux figues ou bien une compotée d’oignons, quelques feuilles de mâche ou de mesclun, une ou deux tranches de pain d’épices ou de pain dit spécial (poilâne, seigle, épautre, aux céréales …) légèrement grillées et quelques grains de raisin.  Cette assiette colorée vous permettra de ressentir en bouche une variété de textures et de saveurs … A vous de choisir votre association. Bonne réflexion et bien sûr bon appétit !

 

Le foie gras : je ne peux pas ! Mais non, mais non il ne faut pas vous en priver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut