Le pain au levain 2/2 : le plaisir de faire son pain

La semaine dernière nous avons préparé un levain, il est temps maintenant de l’utiliser pour confectionner un vrai pain comme à la boulangerie. Un bon pain au levain, avec ce petit goût acide caractéristique, avec une conservation bien meilleure que le pain à base de levure, bref le roi des pains !

Le plus dur a été fait, il suffit maintenant de sortir le levain du pot (à la cuillère) et de le mettre soit dans la cuve de votre machine à pain si vous en avez une, soit dans votre robot si vous en avez un, soit sur votre plan de travail (si vous n’avez rien de tout ça c’est mal parti 🙂
Il suffit ensuite de préparer une pâte à pain de manière classique, par exemple dans mon cas :

  • 270 g d’eau
  • 1 grosse cuillère à café de sel
  • 450 g de farine blanche (ou une quantité équivalente d’un mélange complète/blanche)

En machine à pain ou robot, on met tout dans la cuve et on lance le pétrissage. Attention, il faut choisir un mode pétrissage seul (ou pâte à pizza) sur la machine à pain car nous allons avoir besoin de récupérer le pâton à la fin de la pousse pour en prélever une partie qui servira de levain pour le pain suivant.
Le plus simple (surtout avec une machine à pain) c’est de laisser la pâte dans la cuve une heure ou deux à l’issue du pétrissage.

Ensuite on sort donc la pâte de la cuve, et on la pose sur un plan de travail fariné et on la pétrit de nouveau, ma technique préférée c’est d’applatir la pâte de l’étirer un peu sur les côtés (genre ballon de rugby) et de replier les 2 extrémités vers le centre. On tourne la pâte et on recommence. L’idée c’est d’emprisonner autant que possible de l’air à l’intérieur des plis. Profitez-en pour couper un petit bout de la pâte et le remettre dans le pot de confiture, ça sera votre levain pour la prochaine fois.
Si vous êtes pressée, vous pouvez façonner le pain, le mettre sur une plaque de four et le laisser reposer juste le temps de préchauffer votre four. Si vous avez plus de temps, laissez le encore reposer quelques heures avant de l’enfourner.
Alors le four : le plus simple : préchauffez à 225°C, quand il est chaud, faites des scarifications (les marques de coupe sur le dessus) avec un couteau très tranchant ou une lame de rasoir, jettez un peu d’eau  sur la plaque pour faire de la buer et enfournez votre pain. Baissez à 220°C et laissez cuire environ 35 minutes (à adapter selon votre four).

A la sortie du four, le pain est bien levé, a la mie bien plus aérée que le pain « classique » de machine à pain, et son goût… hum… je ne vous en dis pas plus.


Je sais que c’est quelque chose de long à faire, il faut donc optimiser la préparation. Voici donc ma technique personnelle pour la préparation (en semaine) :
– avant de préparer le diner, je met le levain et les autres ingrédients dans la cuve de ma machine à pain, je lance le mode pâte seule et ne m’en préoccupe plus pendant quelques heures.
– juste avant d’aller me coucher, je sors le pâton de la cuve et je le pétris 5/10 minutes. Je préchauffe ensuite mon four pendant que le pain repose un peu et enfourne le pain. Je peux alors aller me coucher 🙂 Le four s’arrête automatiquement au bout du temps programmé (35 minutes) et je n’ai plus qu’à le sortir pour le petit déjeuner (agréable surprise du matin)
Au final ça me prend donc : 5 minutes avant diner + 10/15 minutes avant d’aller me coucher… rien d’extraordinaire quand on voit le résultat.

Le pain au levain 2/2 : le plaisir de faire son pain

2 commentaires sur “Le pain au levain 2/2 : le plaisir de faire son pain

  1. J’utilise l’intégralité du levain (dans 1 pot de confiture). Il ne faut pas oublier de récupérer un peu de pâte pour recréer le levain avant la cuisson du pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut