Ma recette des brochettes japonaises

Il y a quelques jours j’ai eu envie de m’essayer à la préparation des brochettes telles qu’on peut les manger au restaurant japonais. Histoire de comparer ma préparation avec les « vraies » brochettes japonaises, je suis passée dans un restaurant prendre quelques brochettes avant de rentrer chez moi pour élaborer ma recette… et pouvoir ainsi préparer un test comparatif.

La recette que j’ai choisie est fort simple, il vous faut :

  • des blancs de poulet (ou toute autre viande de votre choix)
  • du miel (plutôt épais que liquide)
  • de la sauce soja

  • Découpez les blancs de poulet soit en « filets » un peu long (comme celle du bas de la photo), soit en gros cubes. A l’usage, la solution « cubes » est quand même plus simple à manger par la suite, à privilégier donc.
  • Préparez une marinade en mélangeant dans un plat à bords hauts ou une assiette creuse du miel avec de la sauce soja. Pour la quantité, à vous d’aviser en fonction de la texture de votre miel, car il faut que la préparation finale ne devienne pas trop liquide pour pouvoir bien enrober les morceaux de viande.
  • Mettez les morceaux de poulet dans votre récipient et mélangez bien afin que les morceaux soient bien enrobés de la marinade.
  • Selon le temps que vous avez, vous pouvez laisser mariner plusieurs heures au frais (mais ce n’est pas obligatoire non plus).
  • Préchauffez un grill en fonte (ou une poêle si vous n’avez pas de grill) et formez les brochettes en enfilant les morceaux sur des pics en bois ou en métal.
  • Mettes vos brochettes à cuire. Retournez-les pour qu’elles cuisent bien de chaque côté et nappez régulièrement avec le reste de la marinade.
  • Quand les brochettes sont bien dorées et bien cuites, passez à table.

Que dire ? Cette recette est ultra simple, aucune matière grasse ajoutée, le soja et le miel font tout l’assaisonnement, il n’y a rien à rajouter. La recette « officielle » des restaurants est probablement plus complexe, mais le résultat à la dégustation fut sans appel dans mon cas : celles faites maison étaient bien meilleures, bien plus fondantes en raison des gros morceaux de poulet qui sont donc bien dorés à l’extérieur mais encore tendres à l’intérieur (et non pas déséchées comme celle du bas à droite de la photo ci-dessous) … bref une réussite totale… qui change des sushis !

Ma recette des brochettes japonaises

Un commentaire sur “Ma recette des brochettes japonaises

  1. Génial, moi qui me demandait comment était préparées les brochettes japonaises, je ne pensais pas que ça pouvait être aussi simple.

    Merci pour la super recette. j’essaye bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut