Alléger une raclette – quoi ! une raclette allégée !

L’hiver bat son plein, la chandeleur est passée, mais le printemps est encore loin et on a tous envie de plats chauds, copieux, … et quand on associe cette envie à un repas festif entre amis, on arrive très vite à 2 plats conviviaux : la fondue… et la raclette.

Je vais donc vous donner quelques idées pour faire une raclette où vous ne culpabiliserez pas d’avoir fait exploser le compteur de calories… et oui c’est possible.
Regardons avant tout ce qui est calorique dans la raclette :
– le fromage, car c’est gras (45% de matières grasses environ)
– la charcuterie … très grasse également
– le vin… l’alcool est traitre et la chaleur de l’appareil donne soif… attention.
Et globalement on s’arrête là.
La problématique annexe outre les graisses, c’est surtout qu’en l’absence d’autres choses à manger, vous allez du coup ingérer une très grosse quantité de ces 2 aliments et une dose non négligeable du 3ème pour faire passer le tout. La clé d’une raclette légère n’est donc pas uniquement de supprimer les graisses, mais de vous inciter à manger autre chose que du fromage et de la charcuterie.


Mais d’abord jetons un oeil à la charcuterie : privilégiez le jambon blanc, la coppa, bresaola, la viande des grisons, … toutes ces charcuteries maigres (il suffit de regarder leur couleur et la quantité de gras visible dans votre supermarché pour comprendre que toutes les charcuteries ne sont pas égales. Evitez donc le saucisson, le jambon cru (ou alors retirez bien le gras), le chorizo, saucisson à l’ail…

Ensuite, ne banissez surtout pas les pommes de terre, leur côté rassasiant vous calera petit à petit en vous incitant aussi à prendre votre temps… car il faut les éplucher !

Jusque là c’est très classique. Maintenant je vous propose d’innover un peu et de sortir des sentiers battus… Je vous promet, tout le monde vous félicitera de cette idée et redécouvrira la raclette grâce à vous. Mon idée est de préparer différents petits légumes qui viendront se marier à merveille avec le fromage.
Le plus simple : des champignons. Frais ou en boîte selon votre courage, présentez les chauds dans un bol, à disposition de tout le monde.
Sur le même principe : des brocolis cuits rapidement dans l’eau bouillante salée.
Un de mes légumes préférés : les poivrons. Les rouges, crus et découpés en petites lamelles c’est très agréable en apportant du croquant à la raclette (qui reste quand même un plat à base d’aliments « mous »). Cuits, toujours en lamelles (et idéalement sans la peau) c’est aussi une réussite.

N’hésitez pas également à faire des essais : faites des « épluchures » de carottes à l’économe et faites les cuire quelques minutes au micro ondes dans un fond d’eau, servez chaud, c’est étonnant.
N’oubliez pas les cornichons et autres condiments (pickles, oignons, …) : ce sont aussi des légumes à la base. Ils ajouteront une note acide voire piquante qui pimentera les accompagnements de cette fameuse raclette.
Ne mettez pas de côté les classiques haricots verts. Le petit fagot de haricots (dans une fine tranche de jambon de pays dégraissé) par exemple accompagnera parfaitement le fromage.

Vous voyez, il est très simple de sortir des sentiers battus et de proposer à vos convives de redécouvrir la raclette.

Allez derniers conseils avant de vous laisser :
– de l’eau à volonté, ne lésinez pas
– si vous avez tendance à vous jeter sur le fromage, imposez vous la règle suivante : ne remettez jamais de fromage directement dans votre poëllon juste après l’avoir vidé. Forcez vous à poser le poëllon sur la table (sur une serviette par exemple) et commencez à manger ce qui est déjà dans votre assiette et profitez du moment de convivialité avec vos amis. Quand vous y repenserez, alors remettez du fromage à fondre. Cela vous laisse le temps d’assimiler petit à petit et d’écouter votre faim. Si vous vous mangez 20 morceaux de fromage d’affilée, lorsque vous commencerez à vous sentir callée, il sera bien trop tard et c’est très très (trop) lourd(e) que vous quitterez la table avec la désagréable sensation d’avoir largement dépassé les bornes … c’est quand même dommage étant donné la convivialité du moment et le côté festif d’un tel repas.

Alléger une raclette – quoi ! une raclette allégée !

6 commentaires sur “Alléger une raclette – quoi ! une raclette allégée !

  1. Bonjour,
    Une bonne idée pour la raclette, surtout pour moi qui essai de faire attention, mais quand elle se fait chez des amis il n’y a pas tous cela c’est plus compliqué surtout quand on a faim.Merci et bravo

  2. Certes les conseils sur le choix des aliments ne s’appliquent que lorsque c’est vous qui préparez la raclette, mais la manière de les manger, en prenant son temps reste valide.

    Vous pouvez aussi proposer à votre hôte de ramener quelques préparations de votre choix plutôt qu’une sempiternelle bouteille de vin blanc.

  3. Je n’avais jamais vraiment considéré la raclette comme quelque chose de lourd vu que dans ma famille on a toujours eu l’habitude de prendre entre 4 à 6 tranches de fromage au début du repas et de s’y tenir (pour faire durer le plaisir je les coupe en 2) du coup je n’ai jamais vraiment trop mangé. En plus il reste du fromage pour s’en remettre une couche le lendemain! 😉

    p.s: j’adoooooore votre blog!!! (bon je sais j’attend la 15eme page pour mettre un commentaire) mais ça me fait plaisir de voir confirmer plein d’intuition que j’avais, comme ne manger que lorsque j’ai faim! Etant étudiante et franchement feignante mon rythme de vie c’est plutot levée à midi, repas vers 14h30 quand c’est pas à 16h et second repas vers 22h sachant que je ne me couche jamais avant 2h du matin et que je ne bouge pas beaucoup… (vite fait les escaliers, mais 22 étages à pieds j’ai pas la motivation) C’est carrement décalé mais je ne prend pas de poids donc ça ne doit pas etre si néfaste que ça… Et puis j’aime cuisiné alors jamais de plat tout près chez moi! (fière)
    Enfin voilà, je vous raconte ma vie, hein… Désolée!
    Bref, merci encore pour ce blog tellement déculpabilisant!

  4. Quand on décide de faire une raclette l idée est quand même de s explose un minimum. Comme lorsqu on va au resto, si c est pour manger une soupe de légumes alors autant restez chez soi. Bonne idée pour les sortes de charcuterie mais pou le reste proposez des pelures de carottes a ses invités ça fait un peu clodo. Au lieu de de serrer au cours du repas pourquoi ne pas alléger le repas précédent et suivant? Pour l eau c est une évidence, trop de vin blanc et on digère mal.
    Enfin pour le fromage, je lis un commentaire: « entre 4 et 6 » !?!?!? Autant se faire un sandwich alors! Une bonne raclette doit durer et on respecte la faim de chacun oui, m enfin au dessous de 20 morceaux… Perso je tourne a une cinquantaine. Je ne mange pas le repas précédent, un peu de piscine le lendemain et hop on garde la ligne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut